ACCUEIL        ACTUALITÉS        CONTACT       NEWSLETTER        CAGNOTTES EN COURS !        BOUTIQUE


CULTURE CANINE
- DOCUMENTS -



ZONE DE CONFORT DES CHIEN-NE-S
 


 
RAPPEL :

Comme rappeler sur le document, cette zone n'est pas figée, elle fluctue en fonction de ce qui fait face au-à la chien-ne, mais aussi de son état de santé et émotionnel du moment.
 
 
 



LES SIGNAUX DE COMMUNICATION
SIGNAUX D'APAISEMENT ou DE CONFORT ou D'ÉVITEMENT






 


 

L’ÉCHELLE D'AGRESSION


La façon dont un-e chien-ne réagit au stress ou à une menace peut être représentée comme une série d’étapes croissantes sur une échelle. Ces signaux sont des réponses à une escalade de la menace perçue et ne sont pas l'expression d'un état de "soumisson" ou de "dominance". Le choix de la stratégie (jusqu’à la morsure ou pas) dépendra des circonstances (temps, cible, interactions, précédente expérience) et de la gravité d’une éventuelle maladie physique sous-jacente. La douleur transforme souvent une réponse de fuite (flight) en attaque (fight).
 
 
echelle agression chien























 

 



COMMENT NE PAS SALUER UN-E CHIEN-NE !





 



LES CHIEN-NE-S ET LES ENFANTS





 



LE CONDITIONNEMENT OPÉRANT
RENFORCEMENT +/- ET PUNITION +/ -
 

Le conditionnement opérant est un concept du béhaviorisme initié par Edward Thorndike et développé par Skinner au milieu du XXème siècle. Cette théorie s'intéresse à l'apprentissage dont résulte une action et tient compte de conséquences de cette dernière rendant plus ou moins probable la reproduction du dit comportement.

Skinner distingue le conditionnement opérant du conditionnement classique par le fait que la conduite humaine est conditionnée par les conséquences du comportement, avant que celui-ci n'intervienne. À cela s'ajoute la réponse du sujet qui est volontaire, parce que motivé à être récompensé.

CONCEPT

L'apprentissage repose sur deux éléments, le renforcement et la punition, pouvant chacun être soit positif soit négatif. Ces termes doivent être pris dans le sens précis du conditionnement opérant :

  • Renforcement : Conséquence d'un comportement qui rend plus probable que le comportement soit reproduit de nouveau.
  • Punition : Conséquence d'un comportement qui rend moins probable que le comportement soit reproduit de nouveau.
 

Un renforcement ou une punition peut être soit :

  • Positif : Par l'ajout d'un stimulus agissant sur l'organisme.
  • Négatif : Par le retrait d'un stimulus agissant sur l'organisme.

 



Ainsi, il existe 4 types de conditionnement opérant :
 

  • Renforcement positif : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à augmenter à la suite de l'ajout d'un stimulus appétitif contingent à la réponse
Ex: Ajout d'une caresse, d'un terme positive (C'est biennnn, tu reviens !), etc.
 
  • Renforcement négatif : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à augmenter à la suite du retrait d'un stimulus aversif contingent à la réponse.
Ex: Retrait d'une obligation, d'une douleur...
 
  • Punition positive : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à diminuer à la suite de l'ajout d'un stimulus aversif ou conséquence aversive contingente au comportement cible.
Ex: Ajout d'une obligation, d'une douleur...
 
  • Punition négative : Procédure par laquelle la probabilité de fréquence d'apparition d'un comportement tend à diminuer à la suite du retrait d'un stimulus appétitif.
Ex: Retrait d'un privilège, d'un droit...


 


 
 


 

PAGE 1 :
- ARTICLES -

PAGE 2 :
- LIVRES -

PAGE 3 :
- DOCUMENTS -

PAGE 4 :
- VIDÉOS -

PAGE 5 :
- LIENS INTERNET -